Réuni à Cotonou, le Réseau pour la prévention des crises alimentaires (RPCA), dans son relevé de conclusion publié le 6 décembre, recommande : 1) le maintien de la veille et de l’effort d’assistance alimentaire et nutritionnelle aux populations affectées dans la zone du
bassin du lac Tchad, y compris des actions structurantes de réhabilitation ;

2) l’organisation, au plus tard en février 2018, d’une concertation régionale sur la soudure pastorale et agropastorale afin d’évaluer l’ampleur de la crise pastorale et de définir des plans de réponse appropriés, y compris l’accélération de la mise en oeuvre de la composante ‘aliment-bétail’ de la réserve régionale de sécurité alimentaire et la préparation du départ anticipé des animaux pour la transhumance transfrontalière ;

 

3) l’accélération de la vulgarisation des instruments d’évaluation des ressources pastorales et le renforcement des indicateurs de vulnérabilité pastorale dans les analyses du Cadre harmonisé ;

4) le renforcement des mesures de prévention et de gestion des maladies ravageuses des plantes, en particulier la chenille légionnaire. Au regard de la situation alimentaire et nutritionnelle critique au Cabo Verde et en Mauritanie, le Réseau appelle la communauté internationale à soutenir les efforts déployés par les États concernés dans la mise en oeuvre de leurs plans de réponse.

Retrouvez l'ensemble des conclusions dans les liens ci-dessous

 

 

Copyright 2017 All Rights Reserved rbm maroobe.org